mercredi 24 juin 2015

Thanks / Merci (Translated FR / ENG)

Timeless and priceless,
Not a number, more than words
Let it shine brightly
A huge thankful moment
For all of you, readers
Who made my day
More than 6000 pages viewed
Is more than amazing
A true bless to have been read that much

Thanks a lot to everyone

This is soon my birthday and this gift has no price, but "God" knows I appreciate it a lot!

Infiniment et sans prix,
Pas un chiffre, plus que des mots
Laisser exploser ma joie
Un grand merci en un moment
Pour vous tous, lecteurs
Vous avez fait ma journée
Plus de 6000 pages vues
C'est juste exceptionnel
Un vrai pur bonheur d'avoir été autant lue

Merci beaucoup à tous

C'est bientôt mon anniversaire et ce cadeau là n'a aucun prix, et dieu que je l'apprécie!

lundi 22 juin 2015

Souffle sur cour / Light breath (Translated FR / ENG)

Souffle sur cour
Baiser volé
Sur nos amours sans retours
J'ai cru laisser une porte ouverte
Sur nos élans charnels
La maison tremble encore
De la douceur de nos ébats
Dans le débarras
Je laisserai la fenêtre fermée
Sur nos fougueux amours
Passagers volontaires
D'une pièce à l'autre
Nous nous aimons
Sans décorum
Quand hors les murs
Se dessinent les furies assassines
D'une vie sans toi

Light breath on the courtyard
Stolen kiss
On love with no returns
I thought to leave a door open
On our carnal impulses
The house is still shaking
The sweetness of our antics
In the storage room
I'll leave the window closed
On our fiery love
Volunteered passengers
From one room to another
We love each other
Without decorum
When outside the walls
Emerge murderous furies
Of a life without you

dimanche 21 juin 2015

Poetry In Motion : Timeless / Encore et toujours (Translated FR / ENG)

Encore et encore, je regardai les étoiles
Je demandai leurs mains pour supporter ma tristesse
Je laissai le chemin libre
Me disant qu'un jour je les rejoindrai
Pour veiller sur les miens

Encore et toujours, je laissai croire aux autres
Qu'elles ne brillaient que pour moi
L'absence de cet autre si forte
Que je pleurais des filantes
Éphémères lumières d'un ciel peu accueillant

Encore et à jamais, je laissai mon espoir de naissance
Dans un cœur fougueux de désirs
L'absente n'était que moi, pauvre fantôme
D'une vie passée à attendre que tu viennes
Pour finir la boucle au firmament de ma vie


Again and again, I looked at the stars
I asked their hands to support my sadness
I let the path free
Telling me that one day I'll meet them
To watch over my dear ones

Again and always, I let others believe
They shone for me
The absence of the other so strong
I was crying meteors
Ephemeral lights of a sky unwelcoming

Again and forever, I let my hopes of birth
In a fiery heart desires
The absent was only me, poor ghost
In a life waiting for you to come
To end in the azure the loop of my life

samedi 20 juin 2015

Dice / Jeux de dés (translation FR / ENG)

Written on a @njeastman picture of twitter ;)

Play the dice
Play me like no other
A marathon of love
Here and there
Take the odds
And do not fail
Gambling in one shot
If you take one more roll
Then play it at your own risk
I am the woman of desire
I am your worst ennemy
Will you dive and play


Lancez les dés
Jouez sur moi comme aucun autre
Un marathon de l'amour
Ici et là
Prenez votre chance
Et ne manquez pas
Le jeu en un seul coup
Et, si vous prenez un autre rouleau
Ensuite, jouez à vos risques et périls
Je suis l'âme de vos désirs
Je suis votre pire ennemie
Voulez-vous plonger et jouer

Envie / Envy (Translated FR / ENG)

J'ai envie d'être ailleurs qu'ici
Laisser couler le flot de mes indignations
Partir pour un autre monde
Et dévider le fil de mes illusions

Le vin in veritas ne laisse qu'un goût amer
Le pain n'absorbe pas les vérités que j'avale
Laisser courir ma main sur une peau humide
Désirer un impossible pour cette seconde

Surtout ne rien laisser paraître
Résoudre et faire face à tout instant
Mourir, car il faut un jour le faire
Avoir peur de ne plus connaître personne

Si vous croyez que les grappes de folies me prennent
Peut-être attraperez-vous ma peine
Laissez une seconde le bleu se fondre
Dans une main amie que je ferais mienne


I want to be anywhere but here
Letting flood my indignation
Leaving for another world
And unwind the thread of my illusions

The wine in veritas leaves a bitter taste
The bread does not absorb the truths I swallow
To let my hand run on wet skin
An impossible desire for this second

Above all do not let it show
Solve and deal with it all the time
Die, because you have to do it one day
Have fear of not knowing anyone around

If you think grapes of foolness took me
Maybe could you catch my pain
Let one second the blues blend
In a friendly hand that I would make my own

vendredi 19 juin 2015

Fleur / Flower (Translated FR / ENG)

Magnifique fleur,
Des illusions perdues,
Désillusion intensément érotique
Laisser le jeu découvrir ses hasards
Heureux ou malheureux, la flamme lèche
Sa première bouffée d'oxygène en fractales
Infinies de tendresse, si brûlante de désirs inassouvis.

Beautiful flower,
Lost illusions,
Intensely erotic disillusionment
Allow the game to discover its chances
Happy or unhappy, the flame licks
His first breath of oxygen in fractals
Infinite tenderness, so burnt from unfulfilled desires.

Lovée / Nestled (Translated FR / ENG)

Le temps d'une pause
Tendue vers le lointain
J'ai vu une image
Soufflée de tant de beautés
Des yeux, un regard pour tout dire
Il a donné son cœur pour vivre
Il a fini de battre pour lui
Un instant de beauté ancienne
Précieuse vie lovée dans mon âme

Time for a break
Stretched into the distance
I saw a picture
Blown by so many beauties
Eyes, a look to say it all
He gave his heart to live
He gave his last beat for him
A beauty moment in time
Precious life nestled in my soul

dimanche 14 juin 2015

Ode au nain de jardin (poésie coquine!) / Ode to the Garden Gnome (a bit of play) (Translated FR / ENG)

Ode au nain de jardin

Laisseras-tu barbes et outils dans le grenier
pour te reposer sur ta chaise longue
profiter du soleil qui se montre dans l'azur entier
sans que tes petits pieds ne tanguent?

Petit coquin, est-ce la glace qui fond
ou bien ton autre toi qui sort de ses gonds?
Tendancieuse ou malicieuse
Mme Nain de jardin appréciera l'apprêt en danseuse

pour Claude ;)


Ode to the garden gnome

Will you leave beards and tools in the attic
to rest on your own deck chair
enjoy the sun, which is seen in the whole sky
without pitching your little feet?

Little jinks , is ice melting
or your other self that is popping out?
Biased or malicious
Ms. Garden Gnome will appreciate the primal dance

Poetry in Motion : Fragments (Translated FR / ENG)

Prompt : Fragments

Fragments undivided
Dreams in the hour
Partial ways
Crossing through the fire
Letting go in the dim light
Believe in the instant
There are no others
There are no more precious ones
The seconds ticks by
Love lost to the soul
Howl in the night
Grab it while you can
One clock after another
If you stay behind
Fire will engulf you
Choose the love over the waterfalls
Never let go of the heart
The stones won't fall on you
The world is spinning desperately
You doubted the stance of life
One spell means your fall
Fatality is beyond yourself
One more click, you die


Sujet : Fragments

Fragments amalgames
Rêves de l'instant
Chemins égarés
Traversés par le feu
Lâcher prise dans la pénombre
Croire au moment
Il n'y en a pas d'autres
Il n'y a pas plus précieux qu'eux
Les secondes passent
Amour perdu à l'âme
Hurler dans la nuit
Attrapez-le tant que vous le pouvez
Une seconde après l'autre
Si vous restez en arrière
Le feu vous engloutira
Choisissez l'amour plutôt que la chute
Ne lâchez jamais le cœur
Les pierres ne vous enseveliront pas
Le monde tourne désespérément
Vous doutiez de l'équilibre de la vie
Un sort vous signifie la chute
Fatalité, au-delà de vous-même
Un clic de plus, vous mourez

samedi 13 juin 2015

Europa / Europe (Translated FR / ENG)

Europa in the name of love
Became the mistress of a God
Zeus played along
A mask of Taurus in disguise
He charmed the lady with caresses and perfume
Flowering in crocus and corpus
Zeus don't play nice
Flying away in a second
The lady on his back.

From a strange dream she had
A love so special it transcended
His whims and tricks
Almighty as he can be
He couldn't resist the bless of her love
And lost his heart in a beat
Under the fury of his wife

Europe won temporarily the battle
Ignorance is a form of knowledge
A bless with a nasty curse
She played along and got pregnant
Her Greek features crumbled

She raised herself to a will's God
Becoming a lonely mom
Reborn in the arms of a Greek king.

(Inspired by a tv show I saw today and a sculpture of Europa taken by a Taurus)


Europe, au nom de l'amour
Devint la maîtresse d'un Dieu
Zeus s'est joué d'elle
Un masque de taureau pour déguisement
Il charmât la dame de caresses et de parfum
Floraison de crocus et de corps à corps
Zeus ne joue pas les anges
Il s'envole en une seconde
La belle sur son dos

D'un rêve étrange qu'elle fît
Un amour si unique qu'il transcendait
Ses caprices et ses mensonges
Tout-Puissant qu'il pût être
Il ne pouvait pas résister à la beauté de son amour
Et perdît son cœur dans un battement
Sous les cris de fureur de sa femme

Europe a remporté temporairement la bataille
L'ignorance est une forme de connaissance
Une bénédiction pour une malédiction
Elle s'est jouée de lui et, tombée enceinte,
Perdit ses traits helléniques

Grandie par la volonté d'un Dieu
Devenant une mère célibataire
Elle renaquit dans les bras d'un roi grec.

(inspirée d'une émission Tv et d'un objet en bronze sur ce thème que j'y ai vu)

L'homme / The man (Translated FR / ENG)

Le vœu brûlant
Du bout des doigts
Ses mains, au fil des mots
Qui se glissent...
Quelque chose de mal
Insinuations perfides
Complexe d’œdipe
J'ai si froid
J'ai peur de toi
Autre moi
Le désert s'insinue,
Le silence du désir.
                               Tu m'appartiens déjà...
Septembre 1990
On m'a montré le chemin
Du tout ou rien
Dans ce temple...
The Man
A burning wish
From the tip of my fingers
His hands, along the words
Which glisten in...
Something devilish
Perfidy of suggestions
Oedipus complex
The man
Unveil me
I am so cold
I fear you
Other me
Desert insinuates in
Show me...
The silence of desire
                                    I already own you...
September 1990
I was shown the way
Of whole or nothing
In this temple...

Le gardien du temple / The temple guardian (translated fr / eng)

Le gardien du temple

Les hommes tremblent
Le gardien du temple
N'a pas pu leur dire
Qu'il valait mieux occire
Que de laisser vivre

Le gardien du temple
Impitoyable vendeur d'amour
Laisse l'humble lourd
De tristesse quand il enfle
Son coeur de désirs inassouvis

Je n'ai jamais compris
Pourquoi il a ri
Quand je lui ai dit
Que je voulais être à l'abris

Je ne sais pas ce qu'il m'a pris
Ce qu'il m'a appris
C'est qu'il n'existe pas d'abris
Même pour ceux qu'il a choisi


La mort incertaine et inéluctable,
Le gardien du temple vous ouvre les portes...


The guardian of the temple

Men tremble
The temple guardian
Couldn't tell them
They should rather kill
Than let live

The temple guardian
Merciless love seller
Let the humble heavy
Of sadness when grows
His heart full of unwanted desires

I never understood
Why he laughed
When I told him
I wanted to be sheltered

I don't know what he took from me
What he taught me
Is there is no shelter
Even for the chosen ones

Uncertain death, yet unavoidable,
The temple guardian open the doors for you...

Written in Oct. 1990 :-)

Poetry in Motion : Sparks (Translated FR / ENG)

Prompt : Sparks

She fumes, she humes, she waits wordless
Sparks are out tonight and she knows it
Life can be dull at night
Life can break conscience at times
But the way she plays him
Only bring fires to his games
He comes and goes as he wishes
Never slowing down to care
One second here, another gone
She whispers her spell with her heart and soul
He already thinks game is over
She was left there dumbfounded
He went back to his futile life
Sparks were on tonight for a show
Her friends for all she knew
Her only light in the dark


Thème : Les étoiles

Elle fulmine, elle ressent, elle attend silencieusement
Les étoiles sont de sortie ce soir et elle le sait
La vie peut être ennuyeuse la nuit
La vie peut parfois briser la conscience
Mais la façon dont elle se joue de lui
Ravive le feu de ses jeux
Il va et vient comme il le souhaite
Sans jamais renoncer à ses attentions
Une seconde ici, une autre par là
Elle jette son sort sur lui de tout son cœur et de toute son âme
Il pense déjà que la partie est terminée
Il l'a laissa abasourdie
Il retourna à sa vie futile
Les étoiles étaient parties ce soir au spectacle
Ses seules amies, en fin de compte
Sa seule lumière dans l'obscurité

vendredi 12 juin 2015

Espace blanc / White space (Translated FR / ENG)

La poésie
C'est cet espace blanc entre les mots
C'est la place qu'il reste lorsque l'on ôte les maux

Entre les deux le blâme apparaît
Le blême de la peur, le blâme de la honte
Jusque dans les oublis de la mémoire

Juste un peu d'amour, disait-il
Alors que tout autour de lui,
Tous autour de lui, l'ont laissé mourir

Ta peau,
De mes fantasmes, saisies
Ton hérésie,
D'un charme fou, bénie

Entre le bleu de tes yeux
Et le gris de mes nuits
Autant en emporte l'amour

Le rythme ne me nuis
Que lorsque tu me fuis
Pour je ne sais quel fruit.

Ce sera ma seule concession à l'ordre du temps, car à la fin, je retourne à mes vingts ans, comme une chose achevée, comme une chose éclairée, entre mon lit et ma tombe.

J'ai écrit ce texte entre 1989 et 1992 et oui, j'ai retrouvé quelques-uns de mes premiers textes! Étonnant que je le trouve si plein de tout, et de sens, et de vie, après tout ce temps. J'espère que vous apprécierez

J'avais une définition un peu pompeuse de la poésie à l'époque, que j'avais mis en introduction au poème ci-dessus :

"Si j'avais créé "Carpe Diem" j'aurais probablement fini dans le corps en putréfaction d'un poète... Car la poésie n'est pas le corps du poète mais l'image qu'il laisse flotter derrière lui pour les générations perdues (pas "futures" Nota bene du jour) dans le labyrinthe de la pensée et de l'action!"

J'aime encore cette fille un peu gauche qui écrivait le soir très tard au lieu de faire ses devoirs, au grand désespoir de ses parents. Cela n'a pas empêché d'avoir un Bac+4 et plein de chômage après! 


This is a white space between words
This is the bits which stay when we remove the troubles

Between both, disapproval appears
The pallid of fear, the disapproval of shame
Till you lose memory

Just a little love, he said
While everything around him,
All around him, let him die

Your skin,
From my fantasies, seized
Your heresy,
From a crazy charm, blessed

Between the blue irises of your eyes
And the grey of my nights
So much takes love

The rhythm doesn't damage me
When you stay close me
Not seeking for forbidden fruits.

It will be my only concession to the order of time, because in the end, I return to my 20 years, as a finished thing, as an enlightened thing, between my bed and my grave.


I wrote this text between 1989 and 1992 and yes, I found back some of my first texts! Amazing that I find it so full of everything, meaning, and life, after all this time. I hope that you will appreciate.

I had a quite pompous definition of poetry at that time, that I put in introduction to the poem above:

" If I had created " Carpe diem " I would have probably ended in the decayed body of a poet... Because poetry is not the body of the poet but the image which he lets floating behind him for the lost generations (not " future generations " note of the day) in the labyrinth of the thought and action.

I still love this girl a bit awkward who wrote very late in the evenings instead of doing her homework, to the despair of her parents. It did not prevent me from having a master degree (1st year) and plenty unemployment later! ;)

jeudi 11 juin 2015

#PoetryInMotion : Undeniable

Prompt : undeniable

I let the flowers guide you
For the sadness I felt
After I left only the words could
Only for an instant love should
Love as a mean of gift
Gift which flowed to your heart
Slowly softly beating in me
Touch me there very soon
Let me swoon bit by bit
Till I forget my name into your body
Undeniable letters you received
Crafted into the wild
History made it for a lifetime
Letters of a man to a woman
Which passed the years till
A magic wand revealed them all
This was my gift to you
Centuries of love in a bright flash of words